Actualités

Hommage au père Jaouen

le 11/03/2016 / dans Événement



 

Démerdez-vous pour être heureux !

Le Bel Espoir du père Jaouen

Chantal Loiselet - Patrick Deschamps

Georges Pernoud (Préfacier)

 

« A terre, on peut mentir, on peut fuir […] En mer, c'est différent. La vie sur un bateau est un formidable révélateur des véritables personnalités qui se côtoient : dès qu'on ne distingue plus la côte, une machine infernale se met en route où, jour après jour, les qualités mais aussi les défauts de toute cette petite communauté vont apparaître… » Georges Pernoud

 

Embarquer des naufragés de la vie à bord de deux voiliers pour un voyage de plusieurs semaines : c'est le pari fou du père Jaouen et de ses “flibustiers”, depuis près de soixante ans. !

Créée par le père Jaouen en 1951, l'association des Amis du jeudi - dimanche embarque chaque année sur le Bel Espoir et le Rara Avi s, parmi les passagers, des centaines de jeunes adultes en galère...

Drogue, alcool, délinquance : chacun embarque avec son passé en bandoulière, en espérant trouver là le chemin d'une vie plus simple. L'année 1999 a vu s'ouvrir les portes du chantier naval de l'AJD, destiné à la réinsertion des jeunes par les métiers de la mer. Fort en gueule et en coeur, le père Jaouen, qui a fêté ses 90 ans, continue d'accompagner ces jeunes à la dérive, avec cette philosophie : « Aimez-vous les uns les autres, avec ça vous faites le tour du monde. »

 

Chantal Loiselet a entendu parler du Bel Espoir pour la première fois dans les montagnes grenobloises, où elle a rencontré son mari qui n'est autre que le neveu du père Jaouen. Les vacances de son enfance lui ont donné le goût de la mer et ses études littéraires celui des récits d'aventure. En 1978 elle a traversé l'Atlantique à bord du Bel Espoir et retrouve chaque été, avec bonheur, l'ambiance de l'AJD, association des Amis du Jeudi et du Dimanche créée en 1951 par le père Jaouen.

 

Patrick Deschamps s'est réfugié un temps auprès des flibustiers du père Jaouen, sur le pont de Rara Avis. Après une escale en Guyane il s'est s'installé à Grenoble, où, intermittent du spectacle, il anime les visites historiques et théâtrales tous les étés au fort Barraux, en Isère.

 


Poster un commentaire

Vous voulez poster un commentaire ? Inscrivez vous vite au site Glénat ! Si vous êtes déjà inscrit, veuillez-vous connecter ici !